Aspect particulier des jeux coopératifs : le débriefing

le débriefing

Se divertir à travers les jeux de société familiale présente certains avantages sur le plan éducatif et relationnel. Durant les jeux coopératifs, les joueurs ont une tendance de dévoiler leurs vraies personnalités. Pour résumer ce qui vient de se passer durant une séance de jeu, un petit débriefing s’impose.

Le débriefing représente une manière de revenir sur tout ce qui vient de se passer pendant les loisirs créatifs ou les séances de jeux de société. Le coach de jeu, le pédagogue ou le mentor dirige l’audience de brief. Le meneur accorde un instant de parole à toutes les personnes qui ont participé à l’activité d’ensemble. Pendant cet instant de débat, les participants pourront faire part de leurs impressions concernant l’univers du jeu. Le briefing dévoilera les individus qui ont apprécié et qui ont détesté le jeu coopératif. Lors du point qui suit un jeu collectif, l’émotion fait souvent surface, surtout si entre les intervenants il existe un certain dilemme. Cette mésentente peut survenir d’une incapacité d’accepter la défaite.

À cet instant, le perdant aura toujours quelque chose à dire sur la manière dont le gagnant a remporté la partie. Pour un pédagogue, le briefing représente le moment propice pour rappeler aux joueurs les règles du jeu. Il est probable que lors de la partie qui vient de s’achever, il y a eu des facettes du jeu qui n’ont pas pu être explorées. Le brief sera donc le moment parfait pour informer les joueurs sur les autres tournures que peuvent prendre la partie dans l’avenir. Si besoin, le mentor est dans le droit de corriger les participants qui ont eu la mauvaise idée d’aller à l’encontre des règles de bases de l’activité coopératif. C’est d’ailleurs le moyen le plus efficace pour mettre le point sur la vraie valeur d’un jeu d’ensemble. Normalement, après un briefing, tout le monde doit se sentir bien d’autant plus que cette réunion ressemble un peu à une séance de carte sur table entre les membres du groupe d’activité.

Généralement, le débriefing n’échappe jamais à certaines questions. Les plus répétitives tendent à demander aux joueurs comment ils ont trouvé le jeu. Qu’est-ce qu’ils ont apprécié et qu’est-ce qu’ils ont détesté dans la partie. Quelles sensations le jeu a provoquées chez eux. Pour que le débriefing soit vraiment une réussite, la participation de tout le monde est requise. D’ailleurs, il faut préciser que le meneur ne doit pas être le seul à prendre la parole durant cette séance. Normalement, ce point ne doit pas durer plus d’une heure sauf en cas de circonstance particulière.

Plan du site